Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mon assoiffé d'amour...

Loulou est un petit garçon, un peu complexe. Disons que le faite qu'il soit scorpion, comme moi, et que nous ayons sensiblement le même caractère, le rend complexe pour moi.

C'est un petit garçon, qui a énormément besoin d'être rassuré, câliné, il a besoin de sentir qu'on l'aime très fort, tout le temps, y compris dans les moments où je me fâche. Je ne sais pas d'où, lui vient ce besoin d'amour permanent. Car depuis tout petit, je suis très poule, très protectrice avec lui, peut-être trop. Et pourtant, je suis comme lui, je m'inquiète vite, j'ai besoin de sentir que les gens qui m'entourent, enfin les proches voir très proches surtout m'aiment. Pourtant, j'ai eu une enfance heureuse, entourée d'amour. Je ne sais pas nous sommes comme cela, perpétuellement angoissés.

Loulou a sans cesse besoin d'être près de moi, il a besoin de sentir ma présence. Cela en est même étouffant par moment, car je ne peux pas faire un pas, prendre ma douche tranquille, sans qu'il soit là. Il m'arrive parfois de me fâcher, car je me sens envahie en permanence. Alors il me regarde avec ses grands yeux, qui me demandent si je l'aime toujours.

Il est aussi très jaloux des autres enfants. Je m'en suis rendue compte, lors de sorties scolaires, lorsque certains enfants me faisaient des câlins. Je dois avoir une "bonne tête", ou bien, bien "passer avec les enfants", je ne sais pas, car à chaque fois j'ai des enfants qui veulent être dans mes bras, me tenir la main. Et cela déplaît très fortement à Loulou, qui les pousse et leur parle assez violemment d'ailleurs. Il leur dit "tu te pousses, c'est ma maman, pas la tienne". J'ai beau essayer, de le rassurer, en lui disant que je reste SA MAMAN, non il ne veut rien entendre, et ne veut pas me partager.

Avec sa sœur, sa réaction est très différente, disons qu'il est aussi parfois jaloux, mais il l'aime tellement, et la surprotège tellement, qu'il ne va pas l'empêcher de venir me voir. Seulement il désirera un câlin, en même temps qu'elle. Il est très protecteur avec les femmes de la famille, en l’occurrence La Choupette et moi. Lorsqu'il cite les personnes qu'il aime, c'est bien souvent , La choupette et sa maman. Il aime son papa, bien sûr, mais ne lui dit pas ou d'une façon plus discrète et moins dans la déclaration d'amour éternelle.

Mon assoiffé d'amour...

A côté de cela, il a aussi un côté "petit démon", où il n’obéit pas, n'en fais qu'à sa tête et me répond pour manifester son mécontentement. Dans ces cas là, il me lance à la figure, un " de toute façon moi je ne t'aime pas maman, t'es méchante". Bref, il faut prendre tout cela, avec détachement. Mais lorsque c'est dit plusieurs fois par jour, cela m'agace beaucoup. Ça ne me blesse pas vraiment, car je sais qu'il ne le pense pas. Mais j'aimerai juste, qu'il exprime son mécontentement différemment. Après ce genre de phrases, il le dit aussi à son père, les papy et mamies, donc il ne me vise pas personnellement.

Il ne fait plus de colères, comme il faisait avant. Maintenant, qu'il sait qu'il a le droit d'exprimer ce qu'il pense (ce sentiment était la cause de beaucoup de colères avant), il dit bien souvent, même trop souvent tout ce qu'il pense, et tolère encore très mal sa frustration. Cela viendra avec le temps, j'en suis sûr, mais au quotidien, c'est usant parfois.

Et comme à chaque fin de crises, il pleure bien souvent, et me réclame à corps et à cris, même si je suis à côté de lui. Il hurle des "mamannnnnnnnnnnn", et me regarde avec ses mêmes yeux inquiets que je ne l'aime plus. Comme à chaque fois, nous débriefons la crise (je dis crise, car c'est moins fort que les colères d'avant), j'essaye de lui faire comprendre le pourquoi, du comment. Et je lui demande toujours si il a bien compris. Bien souvent il me répond que oui, et me serre fort dans ses bras et me dit qu'il m'aime. Et moi je lui répète encore et encore, que même lorsque je me fâche je l'aime toujours.

C'est déstabilisant parfois, d'être avec lui, car nous avons les mêmes attentes, l'un envers l'autre, les mêmes exigences, nous voulons que tout soit parfait, tout le temps. Malheureusement, j'ai beau essayé d'être plus cool, et de me forcer à accepter beaucoup de choses, il a quand même adopté beaucoup de traits de mon caractère. Après il y a du bon aussi, il est très minutieux, comme je le suis. A l'école, cela se ressent dans son travail, qui est toujours très appliqué, tout en étant assez rapide. Il Mais il est aussi perpétuellement dans la recherche d'affections, d'amour de la part des autres, et il peut vite se sentir blessé si il est rejeté.

En faite, je pense que malgré tout, nous transmettons beaucoup à nos enfants, plus que ce que nous voulons vraiment leur transmettre. Même si nous essayons de leur donner que nos plus belles qualités, malheureusement certains défauts passent au travers...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Corinne 15/02/2015 13:44

Superbe article, super Loulou, super Mumpoulette

Virginie 15/02/2015 13:44

Coucou,

je voulais te laisser un commentaire, je ne commente que très peu ton blog, et pourtant je te suis depuis le début. Je me retrouve beaucoup dans tes propos. J'aime beaucoup ta façon de retranscrire les choses. Merci de nous faire partager aussi cela. A bientôt

Enora 15/02/2015 13:43

Comme d'habitude je suis émue en lisant tes articles. Ceux qui évoquent tes enfants sont vraiment mes préfères. Des bises

Marion 15/02/2015 13:42

Ton Loulou a l'air d'être un formidable petit garçon, peut-être parfois difficile mais tellement sensible. cette sensibilité chez les enfants me touchent beaucoup.

Julie 15/02/2015 13:41

Très bel article, très émouvant, comme à chaque fois que tu parle de tes enfants. Moi aussi je suis une maman poule, inquiète, stressée..;etc je te rassure nous sommes nombreuses comme cela. mais je sais que nous essayons de transmettre le meilleur à nos enfants c'est déjà ca. bises

Nina 13/02/2015 22:28

C'est touchant... Ptit bonhomme qui grandit, qui s'affirme et qui s'exprime... C'est sain, maintenant il faut réussir à gérer ces moments de frustration, et ce n'est pas toujours évident. Ma fille aînée qui aura 5 ans bientôt est mon portrait craché mais niveau caractère un mélange de nous 2. J'étais une enfant surprotégée, avec une maman qui m'a trop couvé, suite à cela j'étais très angoissée et j'ai guéri de cela à 21 ans ! Je me suis promise de ne jamais reproduire cela avec mes enfants...